­ Index du Forum

­


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quête annexe : Chasse forestière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ­ Index du Forum -> Les Terres Neutres ->
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sandro Swordfire
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 26
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent
Localisation: Arcueil (94)
Point(s): 26
Moyenne de points: 1,00
Race/Fonction: Magicien
Elément: Feu
Alignement: Neutre

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 21:20 (2012)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière Répondre en citant

  Il y a un mois, Kryxth m'a dit d'aller en foret et de trouver une Gemme de Lune. J'ai commencé par faire un petit tour dans les forêts près de Krath, mais deux jours m'ont suffit pour comprendre qu'il n'y avait rien de précieux à trouver là-bas, alors je suis retourné en ville histoire de trouver des informations. Mais quand on est un enfant de la mort et qu'on a pas un rond, on n'obtient vraiment rien des gens, à moins d'avoir beaucoup de chance. Mais j'ai quand même fini par trouver des infos, et je suis parti pour la Vallée Pourpre, où l'on peut trouver de nombreuses pierres précieuses. Ça m'a pris environ deux semaines pour m'y rendre, et ça fait donc une demi-douzaine de jours que je tourne en rond ici, avec tout le mal du monde pour ce camping improvisé. Je ne sais même pas chasser.
  Il paraît qu'il y a beaucoup de mines dans les environs. Le sol serait très riche en pierre précieuses de toutes sortes, et il y a longtemps, une éruption volcanique aurait disséminé de la poudre de diamant, rubis, topaze, émeraudes, et toutes sortes de gemmes diverses dans l'air et que cette poudre se serait finalement infiltrée dans la terre, d'où les arbres s'en sont imprégnés. C'est crédible : tous les arbres brillent, ici, et quand le soleil se couche et que le ciel s'embrase, la lumière rougeoyante se reflète partout et on se croirait dans une mer de flammes. C'est incroyablement beau, mais aussi profondément terrifiant, cette vision de flammes tellement réaliste qu'on sent une chaleur horrible même si l'air est frais.
  Un coin bizarre.
  Enfin bref. Ça fait une semaine que je suis ici et si à Krath je ne trouvais pas assez de gemmes pour savoir si je pourrais trouver une Gemme de Lune, ici j'en trouve trop pour avoir une chance de l'identifier. Tout ce que je sais, c'est que les Gemmes de Lunes sont d'une couleur laiteuse, et qu'elles dégagent une aura magique, mais ici on trouve des gemmes de toutes les couleurs possibles et je ne sais pas ressentir les auras magiques !
  Et encore, je ne parle pas de la faim. En ville, je sais me débrouiller pour trouver à manger, mais pas en pleine nature. Je ne sais pas chasser, ni différencier les plantes comestibles des plantes toxiques. J'ai reconnu quelques fruits que j'ai pu voir sur des étals, à Krath, au cour de mon voyage, mais depuis que je suis dans cette maudite forêt, tous les fruits brillent, et ça me semble trop étrange et dangereux pour essayer d'en manger. Je me dis que si je me mets moi aussi à briller, je ne pourrai pas rentrer à Krath sans que quelqu'un ne me kidnappe pour revendre ma peau.
  Et me voilà, à faire encore une fois le tour d'un bosquet. J'ai passé une semaine à retourner la terre des environs, au point que mes mains semblent couvertes de paillettes. Même les rivières semblent gorgées de poudre de diamant, et après m'y être lavé je brille encore plus. Cette forêt va me rendre fou si je n'en pars pas très vite.
  Sauf que là, il y a un truc pas prévu.
  Aux oreilles, je dirais un elfe. Les cheveux gris, très long, le visage fin, c'est visiblement un homme, mais c'est dur à dire tant les elfes sont androgynes. Il est à pied, mais il a l'air pressé. Malgré le fait qu'il passe au pas de courses, je ne l'aurais pa remarqué si je ne l'avais pas vu. Silencieux, discret, comme s'il était habitué à marcher en forêt. Même les papillons ne bougent pas quand il s'approche, c'est fou... Moi, par contre, je ne dois pas être aussi discret, puisqu'il m'a visiblement entendu. Le voilà qui s'approche... Que faire ? Fuir ? Après tout, ce n'est pas comme si j'avais un campement ou des objets précieux à récupérer, je suis arrivé les mains dans les poches. Lui parler ? Les elfes sont réputés pour être généralement bienveillants, mais ceux que j'ai connu ne confirment pas tellement cette idée.
  Où est-il ? Je ne le vois plus !

-Aah !

  Il est derrière moi, il m'a tapoté l'épaule, et sous la surprise me voilà qui ai crié comme un abruti.

-Pardon, je ne voulais pas te faire peur. Laisse moi me présenter, je m'appelle Eron Olaskar. Et toi ?
-Euh... Sandro. Dites, vous auriez à manger ?

  Chacun son tour de surprendre l'autre. C'est la première fois que je vois un elfe se laisser démonter comme ça. Visiblement il ne s'attendait pas à croiser quelqu'un ici et surtout pas à une question pareille.

-Tu veux dire que tu t'es aventurés dans une forêt de la Vallée Pourpre sans emporter de nourriture ?
-Je ne suis pas du coin.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 26 Fév - 21:20 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eron Olaskar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2012
Messages: 9
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 龍 Dragon
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,00
Race/Fonction: Elfe
Elément: Eau
Alignement: Bon

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 23:07 (2012)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière Répondre en citant

Cet enfant me paraissait très inconscient. Avait-il fugué de chez lui ? Mais à ma connaissance, la ville la plus proche était à une semaine de marche ce qui me paraissait impensable pour quelqu'un de son âge.
Même si cet enfant ne connaissait pas vraiment la politesse, je lui fis un petit sourire et glissa ma main dans mon sac en toile. J'en ressorti trois Gahjd, des fruits aussi pourpres que cet endroit ainsi qu'une gourde remplie d'eau. 


- Je t'en serais reconnaissant si tu m'en laiss...

Trop tard, il engloutit les trois fruits et bu d'une traite ma gourde. Lorsqu'il me la rendit, je pu discerner quelques rougeurs sur ses joues, je rigola. 

- Ne t'en fais pas, la Vallée Pourpre est réputée pour être une réserve inépuisable de vivres, d'ailleurs cela m'étonne que tu n'as pas essayé d'y toucher ! 

A son expression, je devina qu'il avait peur de s'empoisonner, si bien que je décida de lui donner quelques conseils : 

- Malgré que cette nature soit... Luxueuse, car c'est bien le mot. Eh bien, n'ai pas peur de l'eau sillonnant ses terres, quant à la viande n'y touche pas. Les animaux pourrissent très vite et emmagasine des quantités de carbone en broutant près de gemmes  anciennes. Tu risquerais d'y laisser la vie, pour ce qui est des fruits ou même des rares légumes, à ma connaissance aucun d'eux n'est toxique. Ne prend que des fruits de grande taille, tu seras sûr de ne pas prendre de risques, ainsi.

Je m'appuya sur mon bâton et continua ma route. Visiblement, le petit me suivait. Je commença à remarquer sa fragilité physique, sa peau creusée par la forme de ses os, et ce teint pâle réclamant le soin.
J'avais passé plus d'un siècle à ne voir que des visages d'enfants, des joufflus, des grands, des têtes-à-claques, et mon ras le bol de cette ancienne vie que je désirais oublier ne put avoir le dessus sur la détresse que laissait paraître ce garçon. Je ne lui dis donc pas de faire demi-tour, jugeant préférable d'assurer sa protection. J'étais grisé par le temps, mais mes épaules avaient encore la force de défendre un gosse. 
Quant à notre direction... Je me dirigeais tout le temps vers le Nord, après tout... L'imprévu était toujours bon à prendre. Du point de vue d'un vieillard lassé, bien entendu ! 


Revenir en haut
Sandro Swordfire
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 26
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent
Localisation: Arcueil (94)
Point(s): 26
Moyenne de points: 1,00
Race/Fonction: Magicien
Elément: Feu
Alignement: Neutre

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 12:42 (2012)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière Répondre en citant

  M'en serais-je sorti sans lui ? Objectivement, la faim m'aurait tôt ou tard forcé à ces fruit brillants et j'aurais réalisé qu'ils sont comestibles, donc je ne peux pas vraiment considérer qu'il m'ait sauvé la vie, même s'il m'a filé un bon coup de main. Lui par contre a l'air de se voir comme le sauveur d'une petite âme en détresse. Il a pris la direction des opérations, et me donne des ordres comme si de rien était. Bref il me traite comme un gamin.
  Comme tous les adultes.
  Malgré son comportement assez autoritaire, Eron n'a pas l'air mal intentionné. Il partage ses vivres avec un inconnu et m'apprends des choses sur la région, sur la chasse en général, sur les diverses façons de reconnaître les plantes comestibles des plantes toxiques. Il est très didactique, ses explication et sa patience compensent assez bien son sentiment de supériorité. Il n'a pas l'air de comprendre qu'il a affaire à quelqu'un qui a fait trembler la gérance d'une des plus grandes villes du monde avec une poignées d'orphelins perdus, de l'intelligence et de la sournoiserie, ce qui n'est pas plus mal : s'il savait qu'il aide un voyou opportuniste en mission pour un mage noir étudiant le néant et le chaos, il serait surement moins gentil. En une semaine, il n'a pas posé une seule question sur mon identité ou mon passé, il ne sait strictement rien de moi et je ne sais strictement rien de lui, ce qui ne nous empêche pas de voyager ensembles vers le nord, notre avancée étant régulièrement ralentie par ma recherche qui consistait principalement à gratter le sol et regarder sous les cailloux. Le huitième jour, il a quand même fini par me demander :

-Tu as perdu quelque chose ?
-Pas vraiment... Je cherche une Gemme de Lune. On m'a dit qu'on pouvait en trouver facilement dans cette forêt et que ça se vendait un bon prix, alors je suis venu.
-Tu as quitté ta famille pour une chasse au trésor ? Eh bien, quelle fougue ! J'aimerais avoir ce sens de l'aventure, même si c'est complètement irresponsable.
-Je n'ai pas de famille.
-Tes parents sont morts ?
-Je suis parti et c'est tant mieux. Chez moi, j'étouffais, comme si j'étais prisonnier, alors je suis parti.
-Alors tu es parti. Hmm... Je vois. Si tu veux, je peux t'aider à chercher des Gemmes de Lune. C'est assez facile d'en trouver par ici, si on s'y prend bien.
-Et c'est pas mon cas, c'est ça ?
-Pas vraiment. On en trouve que sous terre, il va don falloir chercher une grotte, ou une mine, abandonnée si possible.
-Pourquoi abandonnée ?
-Parce que sinon, on risque d'avoir des problèmes avec le propriétaire.

  C'est sur ces mots qu'on est parti à la recherche d'une faille, d'une grotte, d'une carrière ou d'une mine, bref : d'un trou dans le sol plus gros que ceux qu'on fait dans la tête des fous de Krath. La Vallée Pourpre est un endroit magnifique, le jour la lumière du soleil se reflète dans les feuilles d'arbres, sur leurs troncs, sur les animaux et dans l'eau, et la Vallée est comme un immense arc-en-ciel scintillant. Le soir, quand le soleil se couche, tout se colore de rouge et la Vallée s'embrase d'une lueur allant d'un rose mignon comme aiment les filles à un rouge sombre comme le sang séché. La nuit, c'est la lumière de la lune qui se reflète partout, et c'est comme s'il neigeait. Et quand, au petit matin, le soleil se lève et que le ciel devient bleu pâle, on voit la lumière du petit matin pénétrer chaque parcelle, chaque recoin de la Vallée, et la brume elle-même scintille comme si le monde était un immense joyau. Je n'avais jamais rien vu d'aussi beau à Krath, et cette Vallée m'émerveille, mais tout ceci présente quelques inconvénients. Tout d'abord il y a tout le temps de la lumière partout et même au cœur d'une nuit sans lune, la lumière des étoiles suffit pour qu'on y voit comme en plein jour. Pour qu'il fasse enfin nuit, il faut que les nuages viennent cacher le ciel, mais là, ce sont les lucioles et tout un tas d'autres bestioles lumineuses plus ou moins grosses, les champignons phosphorescents et d'étranges bipèdes au yeux lumineux qui viennent éclairer la Vallée d'une lueur dorée. Bref, on ne peut jamais dormir. Et comme la lumière est partout, la moindre zone sombre est carrément invisible, et même un observateur attentif passe à côté sans le voir. Pour trouver enfin une grotte il nous aura fallu une semaine de recherches, alors que la région est censée en être criblée à cause de son ancienne activité sismique.
  Bien sûr, on est descendu dedans pour l'explorer. Ce n'était qu'une grotte. Une grotte dans la Vallée Pourpre, tout de même, ce qui signifiait ne pas utiliser de torche. La lumière d'une torche se serait répétée sans fin dans chaque particule de gemme et tous les couloirs seraient devenus littéralement lumineux. Pratique pour se repérer, moins pratique quand on ne veut pas réveiller toutes les saletés qui pourraient vivre là-dedans. Et selon Eron, il y en a un gros, gros paquet. On y trouve, dans l'ordre croissant de dangerosité : des lutins des mines, petites bestioles ressemblant à une petite tête bipède, pacifique par excellence, mangeant des roches. Des grognards, espèces de cochons à longues pattes, qui attaquent parfois les explorateurs et les mineurs. On en trouve dans les grottes du sud et ils se nourrissent de champignons. Des cafards géants, pas vraiment dangereux, mais vraiment répugnants et se déplaçant en hordes impressionnantes. Des gobelins. Des vers géants. Et, exceptionnellement, et dans des grottes vraiment immenses, on a vu dans la Vallée Pourpre des dragons gemmées, une espèce souterraine connue pour son corps constellée de pierre précieuse, lui servant d'armure et le rendant quasi-invulnérable. Les dragons n'aimant pas trop qu'on les dérange, mieux vaut éviter de les croiser. Et même si la grotte était très loin d'être assez grande pour un dragon, elle était assez large pour abriter toutes les autres bestioles dont je vous ai parlé.
  Donc, on a avancé sans torche. De jour, une faible lueur baignait l'endroit et on avançait avec peine. L'air semblait prendre la couleur des murs, selon les gemmes qu'on y trouvait. Du vert émeraude, du rouge rubis : cette grotte aurait pu être exploitée comme mine, vu sa richesse en pierres précieuses. La nuit, on dormait à tour de rôle pour éviter les mauvaises surprises. On dormait moins, certes, mais nettement mieux qu'à l'extérieur où il faisait jour même de nuit. Pour éviter de se perdre, on avait attaché une corde qu'on déroulait. Au bout de trois jour, il m'a paru évident que cette corde était magique : dérouler pendant trois jour une corde qui toute entière rentrait dans une petite besace, c'est soir de la magie, soit une hallucination, et je préfèrerais honnêtement la magie, même si ça veut dire que Eron est un magicien, ce qui ne me met pas en confiance.
  Le quatrième jour, on a aperçu une lueur qui venait du fond de la grotte, alors on y est allé. On a débouché, d'une coup, sur un sol dallé et des murs lisses couverts de peinture. Le couloir dans lequel on était arrivé devait bien faire quatre ou cinq mètres de large, la lumière provenait de cristaux visiblement magiques encastrés dans les motifs des murs. On a marché bien dix minutes avant de déboucher dans une pièce. Eron semblait fasciné. La pièce dans laquelle on s'est retrouvés aurait pu tenir du mythe. C'était une salle circulaire, de quatre ou cinq cent mètres de diamètre, dont le toit, en forme de dôme, était constellé de trous d'où pendaient des échelles. Visiblement, on était à un carrefour abandonné, mais tout semblait propre et neuf, comme si l'endroit était encore entretenu. Au milieu de la pièce il y avait un énorme piédestal. Et quand je dis énorme, c'est énorme : c'était une grosse dalle ronde de marbre blanc immaculé, veiné d'un bleu iridescent qui semblait aspirer la lumière, large de six ou sept mètres et couvertes de choses. Des pierres précieuses, des bijoux, des outils forgés dans un étrange métal brillant, des armes du même métal ou taillées dans le diamant, et au milieu, un présentoir avec dessus trois petites pierres blanchâtres, grosses comme des billes, parfaitement rondes mais couvertes d'impacts circulaires.

-Je crois que nous sommes dans une salle des rêves...
-Une quoi ?
-Esope pouvait facilement créer sa planète, et y faire vivre les saisons, créer une faune et une flore, mais il n'était pas vraiment conçu pour les petits détails comme l'emplacement des forêts et des grottes. Au départ, le monde était pur et plat, il a bien fallu planter, trouer... Alors, et bien avant l'avènement des races contemporaines, Osope avait crée une espèce intelligente, douée de magie, pour l'aider à façonner les détails de son monde. On les appelle aujourd'hui les façonneurs. On ne sait pas trop à quoi ils ressemblaient, mais on sait qu'ils ont à leur tour créé des servants, et des outils pour leur permettre de travailler. Les façonneurs faisaient tout par magie, alors ils ne savaient pas vraiment quel genre d'outils serait utile à leur servant, alors ils ont créé des salles des rêves, des salles hors du temps qui on le pouvoir de créer ce dont on a besoin. Chacune des grottes qu'on voit dans le plafond doit mener à une sortie plus ou moins éloignées, et il doit y en avoir partout dans le monde. C'est peut-être même la seule qui ait jamais existé. C'est un miracle qu'on soit tombé ici, il n'y a eu aucun témoignage de personne en ayant trouvé depuis au moins six cents ans ! On pensait que ces salles n'étaient qu'une légende...

  Pendant qu'Eron s'écoutait parler, j'avais escaladé le piédestal. Ces petites pierres rondes étaient forcément des Gemmes de Lunes. En effet, elle semblaient avoir une aura particulière, bien palpable. Elle exhalaient de magie, et je parvenais à le ressentir. Eron me rejoignit ensuite, et s'émerveilla devant des parchemins.

-Nous ne devrions pas prendre trop de choses. Si les façonneurs sont tous partis depuis longtemps, ils ont laissé leurs servants, et je n'ai pas envie de les voir débarquer.
-Ils sont dangereux ?
-J'en sais rien. Je ne sais même pas si quelqu'un pourrait te répondre. Mais selon les légendes, les façonneurs leur avaient donné toutes sortes de directives pour rester occupés quand ils n'avaient pas d'ordre. Il n'y a aucun animal ici et visiblement aucun n'est passé récemment, donc soit quelque chose les empêches de venir, soit quelque chose les efface ainsi que toute trace de leur passage.
-J'ai pas trop envie d'être effacé. C'est bien des Gemmes de Lune, ça, pas vrai ?
-Oui. Prends les, prends ce que que tu veux, mais ne t'alourdis pas trop, et partons d'ici vite fait !

  En disant cela, il remplissait donc sac de toutes sortes de choses. Des parchemins, principalement, mais aussi des objets artistiques. Pour ma part, j'ai pris les trois Gemmes de Lune, une dague entièrement taillé dans un diamant, la garde décorée finement et lacée d'un étrange cuir brillant, provenant visiblement d'un mammifère originaire des Vallées, ainsi qu'une épée forgée dans cet étrange métal gris sombre. Et puis on est reparti.

-Tu sais ce que c'est ce fer ?
-C'est pas du fer, c'est du titane nécromantique. On l'appelle plus couramment "fer d'os" ou "fer infernal". C'est un matériau mythique, inaltérable, indestructible. Tu pourrais échanger cette épée contre un petit château et le hameau alentour.
-Sérieux !?
-Oui. maintenant, tais-toi, et cours, j'entends un bruit !

  Et on a couru vers le couloir par lequel on est entré. Un grondement sourd est monté, de plus en plus fort, et alors qu'on courait dans le couloir, des morceaux se sont détachés des murs pour nous bloquer la route, s'assemblant dans une forme humanoïde.

-C'est quoi, ça !?
-C'est un golem !


Revenir en haut
Eron Olaskar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2012
Messages: 9
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 龍 Dragon
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,00
Race/Fonction: Elfe
Elément: Eau
Alignement: Bon

MessagePosté le: Sam 3 Mar - 20:49 (2012)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière Répondre en citant

Je mis ma main sur le torse du garçon pour lui faire signe de reculer. 

- Va-t-en, je te retrouverai.

Il obéit et couru aussi vite que possible, il n'avait pas à voir ça, la punition serait trop grande.

- Alors façonneur, quelle utilité d'être golem quand on est illimité ? 

Un effroyable rire engloba la grotte, créant une ambiance aigre et étouffante. Sa voix fut comme surgit des ténèbres, odieuse et sombre. Reflétant la noirceur des entrailles de cet être maléfique. Entrailles pas vraiment composés de chair, nous dirons des entrailles imaginaires d'un esprit doté d'une faculté défiant les dieux, défiant le royaume des cieux, celui de Mazareth même.

- N'as-tu pas compris Eron ? Mon pauvre Eron, mon pauvre vieillard... As-tu conscience de toute la puissance que nous déploierons une fois la totalité de nos forces retrouvées ? 

- Pourquoi retrouver des forces que vous avez toujours gardés malgré les siècles ? demandais-je, interloqué.


- Nous avons été vaincus, jadis par le Dieu lui-même. N'ayant voulu comprendre la magnificence de notre empire, il nous a volé notre prestige, fermée à double tour dans le coffre de l'haut-delà : notre savoir.
L'un d'entre nous, Thorion, s'est donné la mort pour accéder à cet au-delà. Se faisant passer pour une personne pure, il s'est sacrifié pour reprendre à Mazareth tout ce qui faisait notre richesse et notre raison. Seulement, la puissance est si grande que nous devons restés cloîtrés près de ce réceptacle dans la salle des rêves qui est en réalité le corps de Thorion. Il y donne depuis l'au-delà tout notre savoir.


- En quoi vous attaquer à un gosse et à un vieillard vous aidera à résoudre votre problème ?

- Eron... Eron ! Voyons, tu as des parchemins de notre savoir, même si ce n'est qu'un fragment de nos recherches, il me serait regrettable de te laisser filer avec ce trésor pendant que l'un des miens s'est sacrifié pour nous les rapporter. Ne trouves-tu pas cela démoralisant ?

- Le savoir se perpétue et se partage ! 

- Eh bien... Pas le nôtre. 

Sur ces paroles, le façonneur livra bataille. Eron savait que pour en finir, il lui fallait user de magie mais surtout... Des parchemins en sa possession.


Revenir en haut
Sandro Swordfire
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 26
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent
Localisation: Arcueil (94)
Point(s): 26
Moyenne de points: 1,00
Race/Fonction: Magicien
Elément: Feu
Alignement: Neutre

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 11:30 (2012)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière Répondre en citant

-Va-t-en, je te retrouverai.

  Ce type serait prêt à mourir pour moi ? Juste comme ça ? En tout cas, je ne serais d'aucune utilité contre son truc, alors autant suivre son conseil. J'ai donc continué à courir dans le couloir, passant à côté du golem qui m'ignora complètement. Derrière moi, j'entendis la voix d'Eron, et une autre, inquiétante, qui sortait des murs et qui résonnait affreusement dans ma tête. Une voix lourde de magie qui résonnait dans le sceau sur ma poitrine. Mais j'ai continué à courir, ignorant leur débat, ignorant le bruit d'un combat qui commençait. En arrivant à l'endroit où l'étrange caverne laissait place à la grotte naturelle sous la Vallée Pourpre, j'attrapai la corde qui nous avait servi de repère, et je la remontai en courant. À l'autre bout elle était attachée à un arbre, dehors, et à moins de me faire attaquer par une horde de bestiole, rien ne pourra m'arrêter.
  Et rien ne m'a arrêté, à part la fatigue, qui me força à m'arrêter dormir, et la soif, qui me força à m'arrêter boire lorsque je trouvais de l'eau dans un petit cours ou le long d'une paroi. J'ai couru, encore et encore, jusqu'à en perdre haleine, et au bout de trois jours, j'étais enfin sorti. J'avais faim, mes vêtement étaient déchirés par les nombreuses chutes sur des rochers tranchants, ma peau était à peu près dans le même état, mais j'étais sorti vivant de ce trou et j'avais avec moi des trésors exceptionnels. Je profitai donc de ce moment de tranquillité pour faire l'inventaire.

  Trois Gemmes de Lunes, soit deux de plus que prévu. Kryxth sera satisfait. Ainsi qu'une dague de diamant, plus tranchante qu'un rasoir et plus solide que l'acier ou la pierre, et une épée en fer d'os. Elle était belle, inquiétante... Mais aussi légère, maniable, parfaitement équilibrée. J'essayai donc l'une et l'autre sur des plantes, des arbres autour de moi, puis, voyant avec inquiétude ces lames traverser du bois comme un couteau traverse du beurre tiède, je les essayai sur des rochers. Même résultat. Et pas la moindre rayure, la moindre trace d'usure sur ces armes. Elles étaient... Parfaites. J'avais aussi récupéré, dans la foulée, une poignée de gemmes, visiblement des rubis tout ce qu'il y a d'ordinaire, allant de la taille d'un gros grain de sable à celle d'un petit caillou. Ces pierres-là valaient assez d'argent pour couvrir mes dépenses à vie.

  Mon objectif étant rempli, je pouvais rentrer tranquillement à Krath, mais alors que je prenais la route, un sentiment de malaise me saisit. En fuyant, je n'avais fait que lui obéir, mais.. "Je te retrouverai" ? Est-ce que ça voulait dire qu'il comptait survivre à ce combat ? Eron avait été bon pour moi, et partir comme ça, en lui tournant le dos, serait vraiment ingrat. D'un autre côté, si je m'attarde trop, c'est avec Kryxth que j'aurai des problèmes, et je préfère éviter cela... Alors, j'ai décidé d'attendre Eron deux jours à la sortie de la grotte.

  Le premier jour, j'ai utilisé tout ce qu'il m'avait appris pour me confectionner une tente et chasser quelques petites bestioles dont je serais bien incapable de donner le nom. Avec une dague qui tranche n'importe quoi, il est plus facile de couper une liane qu'avec ses dents ! J'en ai aussi profité pour me tailler des outils assez rudimentaires mais efficaces. J'ai constitué une petite réserve de nourriture pour lui, mais il ne vint pas... Alors, le soir, je décidai d'aller dormir. Le lendemain matin, il n'y avait toujours pas trace d'Eron, alors je suis parti faire un tour, cherchant des plantes. Il m'avait indiqué les vertus médicinales de certaines plantes des environs et j'avais l'intuition que ce serait fort utile quand il sortirait, mais même après une grande partie de la journée passée à chercher des plantes, moisissures et champignons, il n'était toujours pas arrivé. Lorsque le soir fin, et que je me décidai à me mettre en route, une voix résonna dans mon esprit. Ou plutôt un murmure, comme distendu, presque inaudible... C'était la voix d'Eron. Il parlait de la corde, mais je ne comprenais pas ce qu'il disait. La corde... La corde ?
  Je m'approchai de l'arbre où elle était toujours accrochée, et je vis qu'elle brillait faiblement. Je l'ai empoignée, et j'ai tiré dessus, sans résultat. Comme si je pouvais le traîner sur trois jours de marche, de toutes façons... Puis le murmure revint... "La corde... Trois coup". La corde, trois coup ? Il me manquait un passage mais j'essayai de tapoter la corde trois fois. Soudain, elle se rembobina sur elle-même, à toute vitesse, de plus en plus vite. Au bout d'une dizaine de minute, la corde était entièrement enroulée autour de l'arbre, et au bout, il y avait Eron. Du moins, ce qu'il restai d'Eron : il était grièvement blessé. De nombreuses entailles parcouraient son corps, le reste de sa peau souffrant de brûlures. Il avait de la fièvre, et il était délirant.
  Il était vraiment en piteux état.
  Alors je le déshabillai, j'observai de près ses coupures. J'avais souvent fait des points de suture, gamin, quand les mômes de mes bandes revenaient à la base avec un couteau planté quelque part. Je savais comment faire, et il y avait tout ce qu'il faut dans le sac d'Eron. Heureusement la plupart des entailles étaient très peu profondes, probablement dues à son transport en corde, traîné par terre sur une longueur équivalente à deux jours de marche, ça fait pas de bien. J'ai quand même du en recoudre certaines. Les brûlures étaient plus inquiétantes, surtout parce que je ne savais pas trop quoi y faire. Eron m'avait indiqué une plante efficace contre les brûlures, et j'en avais récolté toute la matinée, mais il ne m'avait pas dit comment m'en servir. J'ai donc essayé de les piler, avec de l'eau, j'en ai ainsi fait une sorte de crème que j'ai étalé sur ses brûlures. Visiblement, ça avait de l'effet, puisque lorsque j'appliquai la crème sur sa peau, elle se mettait à briller. Par contre, aucun moyen de savoir si l'effet était positif... Pour finir, j'ai mis un torchon mouillé sur son front, pour la fièvre, et je l'ai surveillé jusqu'à ce qu'il s'endorme. Puis je me suis endormi.
  Le lendemain matin, ses points avaient bien coagulé et semblaient sains. Ses brûlures avaient complètement disparu. Il se réveilla vers midi, et heureusement que j'avais prévu de la nourriture d'avance, parce qu'il avait faim. Très faim.

  Après le repas, il me regarda droit dans les yeux et me dit :

-Merci.
-De rien. Tu me racontes ce qui s'est passé là-dessous ?


Revenir en haut
Eron Olaskar


Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2012
Messages: 9
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 龍 Dragon
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,00
Race/Fonction: Elfe
Elément: Eau
Alignement: Bon

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 17:56 (2012)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière Répondre en citant

Ce garçon m'avait sauvé. Ma voix qui avait été asséchée par les flammes avait recouvrée son calme absolu... Mon coeur battait faiblement, ce qui à mon âge était tout à fait normal, mes rides creusaient mon visage, mes lèvres étaient sèches laissant la peau se détacher de ma chair... Mais j'étais vivant. Vivant et soigné. Mes yeux étaient légèrement humides, j'aurais voulu le serrer dans mes bras, mais mes brûlures me faisaient encore un mal de chien.
Je lui quémanda de l'eau et de la nourriture à foison. Il partit quelques minutes et revint avec une cargaison de fruits mûres et juteux. Le jeune homme porta mes lèvres à la gourde et me laissa me délecter d'un breuvage que je croyais ne plus jamais boire, l'or bleu. Suite à ce repas copieux, je m'appuya contre une bûche et commença à conter mon histoire :


- Vois-tu petit... Un golem aurait été un million de fois moins puissant que cette créature. Ce n'était qu'un piège, un accoutrement pour nous tromper.

Je vis le regard de celui-ci s'agrandir, il désirait que je poursuive... Ce que je ne fis pas. Je pris mon bâton et m'appuya dessus pour me relever péniblement, puis massa mes reins pour pouvoir marcher de nouveau.

- Je veux savoir, me pressa-t-il.

- QUE VEUX TU QUE JE TE DISES ? QUE NOUS AVONS DÉLIBÉRÉMENT VOLER DES BIENS QUI NOUS COÛTERONS LA VIE, DÉSORMAIS ? REND TOUT CE QUE TU AS PU PRENDRE ET VAS-T-EN !

Il eut un mouvement de recul, surpris par le son de ma voix. J'avais peut-être exprimé mes pensées d'une façon trop violente... Mon souffle se lâcha, cette aventure m'avait volé toute ambition de conquête.

- Lorsque nous étions dans cette grotte, te souviens-tu de mes mots dans la salle des rêves ? Les façonneurs sont revenus, et veulent défier le maître de leur créateur, Mazareth lui-même. Nous devons nous soumettre à leur puissance, les vaincre nous est impossible. Le monde est en danger...

- Si nous rendons ce que nous avons pris, nous trahirons les dieux... N'est-ce pas ?

Je m'écroula au sol, et me mit à réfléchir... Nous étions coincés entre deux camps. Lequel choisir ? Comment s'en sortir ? Lorsque nous avions pénétrés la salle des rêves, j'aurais du fuir avec lui et commencer la vie que j'avais toujours voulu, une vie remplie de sérénité. Mais il était trop tard, le façonneur m'avait demander lorsque la corde m'avait emporté, de revenir avec les objets volés et de ne plus jamais remettre les pieds dans leur antre. Et si je refusais... Ils nous traqueraient, sans relâche... Jusqu'à la mort. Mes mains effleurèrent mon visage, je me crispa d'horreur. J'étais vieux, certes, mais je désirais une retraite avant de disparaître. Et cet enfant... Il était encore fraîchement cueilli par la vie, il devait survivre. Je me surpris à penser que je m'attachais à lui... Après tout, il m'avait donné une deuxième chance et comme un Phoenix, je renaissais de mes cendres... Pour mieux mourir. Non... Non... Je refusais de le croire...
Me voyant désemparer il s'accroupit près de moi et dans un silence... Nous écoutions le bruit des tic tac incessants avant le choix ultime.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:02 (2018)    Sujet du message: Quête annexe : Chasse forestière

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ­ Index du Forum -> Les Terres Neutres -> Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com